//
archives

Archive de

BBQ party à Disney et autres

Surprise en arrivant ce matin à Adventure Land, les managers préparaient un barbecue en backstage pour les deux restaurants dans lesquels je travailles actuellement. Burgers et hots dogs à volonté, chips et crudités, bien sympa !

Hier, le maquillage Disney a fait ses effets, presque tout le monde est tombé dans le panneau de la cicatrice.

Demain, c’est mon dernier jour de travail.  Sniff..

Enfin, j’ai réorganisé un petit peu les pages statiques du blog et rajouté des illustrations à mon dernier article.

Publicités

Petite visite surprise d’Irène avant le départ

5 jours. C’est exactement le temps qu’il me reste. Cette fois, ça se compte sur les doigts d’une seule main, ça fait assez flipper. On y est les enfants, faudra penser à faire la valise un de ces quatre… il va falloir se motiver pour ça.

En ce moment, aux Etats Unis, vous êtes tous censé savoir que nous avons eu la visite surprise d’Irène. Quel merdier elle nous mets par içi, pas moyen de regarder les cartoon de Disney Channel en breakroom, toutes les télévisions sont branchés sur les chaines météos, CNN ou FoxNews. Même à la fitness room, les gens se branchent sur les chaines d’infos. Peut être qu’avec les images de tempête et des live reporters s’en prenant plein la gueule en direct des côtes Est des USA ca donne envie aux américains de courir plus vite sur le tapis roulant je ne sais pas … ce qui au passage, ne ferait pas de mal à certain(e)s, mais quand même !

Des français qui étaient supposés faire une croisière aux Bahamas en ce moment ont vu leur croisière détournée vers Key West, sympa vu le prix du ticket, mais vu ce qu’ils ont ramassé labas, c’est sûr que ce n’était pas le moment d’y aller.

Vendredi était le jour supposé où Irène faisait une petite pause dans son « roadtrip » de la cote Est pour s’arrêter en Floride. Dès mardi, les managers de Magic Kingdom communiquaient sur les procédures à suivre, sur le fait qu’on ne travaillerait peut être pas vendredi ou en service dégradé (déjà qu’on ne tourne qu’à environ 28 000 visiteurs par jour, ce qui ne représente presque qu’un tiers des capacités du park, alors s’il y en a encore moins…). Ils ne prennent pas ça à la légère, déjà que quand il y a des éclairs ils arrêtent les attractions qui se déroulent à l’extérieur pour ne prendre aucun risque, alors vous pouvez imaginer la mobilisation pour  » l’hurricane « . Il serait intéressant de savoir si le château de Cendrillon est prévu pour supporter de gros aléas climatiques, et dans quelle mesure. Faudrait pas que ca s’effondre non plus, ca ferait tache un Magic Kingdom sans château.

De toute façon, je m’en fiche un peu, moi, vendredi, j’ai pris la poudre d’escampette. Pour mon dernier jour off de tout mon programme içi, on a préféré fuir Irène et partir sur la côte Ouest de la Floride. Location d’une Ford Fiesta à 9H du matin et nous voilà parti à 4, direction Sarasota, pas très loin de Clearwater ou nous étions allé la dernière fois. Je fus désigné pilote driver officiel de la journée. La minute d’adaptation à la voiture ne furent pas de tout repos pour mes passagers, puisque habitué aux voitures à vitesses manuelles, mon premier reflexe pour s’arrêter fut d’appuyer brutalement sur l’embrayage. Vous avez déjà vu une pédale d’embrayage sur une voiture américaine (donc automatique les 99% du temps) ? Cherchez pas, il n’y en pas. Et la première pédale que vous trouverez à proximité étant la pédale de frein, je vous laisse imaginer le comportement de la voiture. Régulateur de vitesse, radios américaines, climatisation et routes américaines parfaitement droites nous mettront à l’aise pendant les 2H aller, 2H retour de trajet. Ca fait plaisir de conduire après deux mois d’abstinence,  vraiment. Attention cependant aux limitations de vitesse, ce fut $280 pour un ami français qui allait à Miami la dernière fois et qui a un peu poussé le bouchon la pédale un peu trop loin (comme Maurice) devant le radar du Sheriff, méfiance méfiance méfiance !

Bref. Cliché habituel une fois arrivés à Sarasota : sable blanc super fin, grand soleil, eau super chaude, on a bien fait de fuir le temps chaotique d’Orlando et de la côte Est. On profite de la voiture pour se déplacer à l’extrémité Nord dans l’après midi, direction Anna Maria, un petit coin perdu mais très sympathique qu’on nous a conseillé, bourré de petites villas en bord de mer. C’est à se taper le cul par terre, littéralement. Maintenant, je sais ou sera ma résidence secondaire quand je serais grand. Bref, on profitera de la journée jusqu’au magnifique couché de soleil depuis la plage. Un Wendy’s et un Taco Bell après, nous prenons finalement la route du retour, le ventre plein, la peau brulée bronzée par le soleil, très content de la superbe journée qu’on venait de passer.

Sinon, de retour içi, et bien c’est comme votre dernier jour de collège, de lycée ou votre dernier jour de prépa : vous savez pertinemment que vous vivez certaines choses pour la dernière fois, et vous vous faite la réflexion à chaque fois que cela se produit. C’est frustrant et triste, vous savez que cela va vous manquer et que vous ne pourrez plus jamais vivre quelque chose de la sorte. Mais d’un autre coté, vous êtes content de passer à la suite. Bah là pour moi, c’est un peu pareil… Mes deux phrases favorites du moment (et leurs déclinaisons en anglais) sont : « Aaaah, je ne veux pas partir ! »et  « Aaaaah, mais ça va faire plaisir de rentrer ! ».

D’ailleurs, je vous laisse, ce soir, c’est la dernière fois que je vais manger à Planet Hollywood et que je sors en boite à House of Blues avec les copains, on en profite jusqu’au bout.

PS : j’ajouterais des illustrations dans l’article et les photos de tout ça sur Flickr très très prochainement !

 

 

 

 

 

PS 2 : done. Une petite dernière photo pour la route, ça ne fait pas de mal :

Grosse fiesta dans le jardin ! [photos et vidéos]

Mickey s’arracherait les oreilles en lisant un titre pareil. Je vais donc préciser un peu plus les choses : ce n’était pas non plus l’orgie du siècle dans le jardin de Chatham Square, personne ne courait tout nu en chantant ses classiques du Roi Lion, Minnie ne faisait pas un strip tease devant Mickey complètement torché, et Donald Duck ne faisait pas « coin coin » avec Donna Duck… Non non, aucun de mes fantasmes ne se sont donc réalisés. En fait ce titre désignait plutôt… la graduation party !

Vous savez, quand les Américains finissent leur université et qu’ils organisent des grandes cérémonies pour la remise des diplômes et que tout le monde porte un « machin carré sur la tête » ? Bah là, pareil  !

Disney organisait donc, en ce jeudi 18 Aout la graduation party qui célébrait la fin du programme de tous les ICPs qui partent prochainement : étaient convoqués les français qui partaient le 19 Aout, les français qui comme moi partent le 2 Septembre, et plein d’autres nationalités qui ont les mêmes dates de fin de programme que nous. A vrai dire, il y avait vraiment pas mal de monde. La présentation était soignée, de grands chapiteaux étaient installés pour l’occasion, le staff fut très sympathique, il y avait de quoi s’asseoir et manger pour tout le monde, bref, du très très bon.

A quoi on a joué ? Et bien… Récupérer nos diplômes et récupérer nos oreilles de Mickey (qui font office de « machin carré sur la tête ») tout d’abord, histoire que tout le monde ait l’air aussi con que tout le monde, puis on a récupéré plein de goodies Disney, des posters, etc… Moment tant attendu ensuite, on a pu prendre des photos avec nos caractères Disney favoris déguisés en étudiant gradué (Mickey, Minnie, Donald Duck et Donna Duck, Dingo). Un DJ était là pour assurer l’ambiance, passer les remix façon Mickey Mouse de « Barbra Streisand » et faire danser tout le monde. Hotdog ou hamburgers (ou les deux pour les négociateurs professionnels), mac & cheese (des pâtes avec du fromage déjà mélangé, ils adorent ca ici), haricots rouges, et j’en passe. Sans oublier les boissons surtout-pas-alcoolisés-mais-heureusement-qu’on-s’est-rattrapé-plus-tard-a-la-maison à volonté, et vous avez tout ce qu’il faut pour une bonne graduation party.

Seul ombre au tableau : le ciel se faisait menaçant toute l’après midi, à 19H45, un quart d’heure avant la fin, ca a pas loupé, je vous le donne en mille : on s’est pris la grosse radée. Sauve qui peut, rendez-vous tous chez moi pour finir la soirée en beauté. Vous pourrez d’ailleurs me voir sur les photos en costume quand je bosse à « Peco’s » et à « Tortuga Tavern », deux restaurants derrière l’attraction « Pirate des Caraïbes ». On ne se moque pas s’il vous plait, merci d’avance.

Finalement, au delà de la petite sauterie entre ICPs, ca nous a tous bien rappelé combien le départ était proche. Et combien il était important d’en profiter au maximum (tout en évitant de se faire « terminated » comme certains français encore très très récemment). Ducoup au programme pour le restant du séjour à Orlando (12 jours exactement, aiiiie) on a gardé que la crème de la crème : boîte de nuit à Downtown Disney « House of Blues » les deux derniers dimanches soirs (avec pregame obligatoire), parcs aquatiques Disney, restaurants avec buffets à volonté, une nouvelle petite visite à Clearwater pour faire-bronzette-et-pas-revenir-moins-bronzé-que-vous, etc…

Ah oui, au fait, une dernière chose : je me suis montré hésitant tout au long du séjour à envoyer des cartes postales à tout le monde, là je crois que c’est un peu tard pour le coup. En compensation, je paierais mon coup en rentrant. Comment ça ca vous arrange ?!

Game over. Try again.

Enfin un peu de temps pour écrire après ces quelques jours agités de mon coté de l’Atlantique. Hier était le samedi 13 Aout, et je dois vous faire part de quatre choses. Je les ai classé du moins important au plus important, les voici :

– L’Etat de Floride part en couille pour ce weekend du 13 au 14 Aout 2011. Plus aucune taxe sur les vêtements et chaussures dans tout l’Etat. Bon, d’habitude c’était déjà que 10% de taxe, mais alors là, bah y’en a plus du tout. Du coup, pour une fois, les prix que l’on voit affiché en magasin sont vraiment le prix que l’on va payer. Ca change, non ? Le « Orlando Premium Outlets » à coté de chez moi (un centre commercial à ciel ouvert avec pleins de boutiques de toutes les marques possibles) était pris d’assaut hier quand j’y suis allé. Et il faut dire que je ne suis pas revenu les mains vides : aucune taxe + carte de réduction valable dans toutes les boutiques acquise gratuitement grâce à ma carte d’employé Disney, je suis revenu ravis de mes achats … jusqu’à ce que je me rende compte d’avoir oublié un de mes sacs de l’Adidas Store chez Ralph Lauren, heureusement retrouvé depuis. Ouf.

–  Comme prévu, mes chers colocataires américains ont tous terminé leur « College Program », me laissant (presque) seul dans un grand appartement de 8 personnes. Le temps de faire quelques courses ( = récupérer tout ce qu’ils m’ont laissé, de la nourriture jusqu’aux shampoings en passant par les bières et autres choses), et me voilà en train de refaire une nouvelle fois ma valise. Quelle sensation étrange de marcher seul dans l’appartement que vous avez pu voir en vidéo, complètement vidé de toute sa substance, plus aucune TV, plus de toaster, plus de gays … dur dur. Hier était donc temps pour moi d’emménager dans mon nouvel appartement. Bienvenue maintenant au 3301, deuxième étage, agencement totalement différent (et sans plus aucune terrace … ) mais même résidence (Chatham Square), avec 3 nouveaux colocataires… français ! Ahah, joie ! Clément, Fred et Julien ont l’air bien sympa, on va finir le programme en beauté je crois !

– Le « Labor Service Center » de Disney m’a appelé hier, pour enfin m’expliquer un peu plus le nouveau boulot qu’ils me refilent. Bah oui, il faut bien que je sache quelle costume je dois aller chercher, ou je dois me perdre marcher dans le tunnel pour arriver jusqu’à ma nouvelle localisation, si je dois avoir une formation, etc… Il était temps, je commence aujourd’hui. Ah bah oui, ils m’avaient oublié ces gros malins d’américains.

– Enfin, le plus important de tout, hier, 13 Aout 2011, était l’anniversaire de la petite biche qui a bercée notre enfance à nous tous, j’ai nommée Bibiche Bambi ! Le célèbre dessin animé, issue de la main de notre père-semi-dieu Walt Disney, est sorti dans les salles obscures d’Amérique à cette même date en 1942. Sacré nouvelle hein ? Ca vous fait une belle jambe n’est-ce pas ? Moi aussi.

Plus sérieusement, ces derniers jours auront marqué le départ, une nouvelle fois, d’ICP, américains cette fois. Ducoup, party ! (et police à 1H du matin qui vient toquer à la porte). Triste l’empêche, je ne voulais pas en voir partir certains …

Ce samedi a ainsi marqué une sorte de nouveau départ pour moi : nouvel appartement, nouveau boulot, formation comme aux premiers jours, j’ai l’impression de reprendre à zéro pour certains aspects de ma Disney life. Il faudra que je m’y fasse vite, il ne me reste maintenant à peine 3 semaines, ca va passer trop très vite.

Du nouveau in da blog

Juste pour vous tenir au courant, j’ai rajouté quelques petites choses dans « Culture Disney » et « Top X« , pas grand chose mais …

Et aussi les amis, nous avons passé la barre symbolique des 2 000. Congratulation ! Cela représente le nombre de fois que mes articles ont été lus au total sur le blog. De plus, vous êtes plus d’une quinzaine chaque jour (en moyenne) à venir sur le blog. Et je ne triche même pas, WordPress ne me prend pas en compte dans les statistiques. Ca fait plaisir !

I’m in Miami beach !

Oh oui que j’y étais à Miami Beach, comme David Guetta, exactement pareil (ici pour les incultes).

Bon, je dois vous confier quelque chose : c’était juste excellent. Et pour ne pas que vous pensiez une n-ième fois « toute façon il en fait toujours trop dans ce qu’il écrit », vous pouvez : soit demander aux 19 autres francais / chinois / hongrois / italien qui étaient avec moi, ou alors vous pouvez lire ce qui va suivre.

Pour commencer, l’auberge de jeunesse dans laquelle on était est géniale. Si vous passez par Miami, que vous êtes jeunes, que vous n’avez pas trop de sous, que vous voulez être à coté de la plage à Miami South Beach, que vous voulez faire des rencontres de partout dans le monde et sortir entre potes,  c’est THE place to be. A coté de Ocean Drive (dont je vous parlerais un petit peu plus tard dans cet article), elle s’apelle « Miami International Traveller’s Hostel »,. Si vous arrivez de nuit, ne la confondez pas avec une boîte de nuit : la musique, les lumières, les jeunes et les canapés devant l’entrée, c’est juste l’auberge ! Les chambres sont unisexes ou mixtes, de 2 jusqu’à 6 personnes. Qui a dit baisodrome ? Les draps et serviettes sont fournis, breakfast et dinner gratuits, Wifi, billard, table de ping pong, TV et films (que personne regarde, faut pas déconner, on est Miami les mecs), des canapés un peu partout, etc…

Des activités, évènements et soirées organisées tout le temps, assez incroyable. Voilà par exemple ce qu’on a fait pour la plupart d’entre nous avec l’auberge: happy hours (2 Corona Extra bien fraiches pour 3$, good deal !) et free beers à l’auberge dans l’après midi ; musique à donf à partir de 17H par le DJ-Réceptionniste-Hyper-Cool ; sortie en boite façon : transport en Hummer-limousine + entrée VIP à « The Mansion » + 1 shot pour 15$ (juste l’entrée de la boite vaut 60$ à la base) ; et le calendrier est plein comme ça tous les jours de la semaine. Je vous laisse regarder la vidéo de l’auberge prise juste avant de partir pour un petit aperçu de tout ça.

Plus globalement, Miami is crazy.

Après vous avoir fait accoster par des mecs bizarres qui vous demandent si vous avez besoin de cocaïne, après avoir failli écraser deux clochards couchés sur le trottoir, vous pouvez marcher le long de Ocean Drive, l’avenue principale de Miami South Beach, qui longe la plage. Vous savez, celle qu’on voit dans tous les films / séries / jeux-vidéo ? Bah voilà. Plein de restaurants, de bars, de boites avec des terrasses donnant sur la plage, des hotels, boutiques à touriste, etc… De nuit, c’est hyper sympa, beaucoup de lumière et de musique,  ca bouge beaucoup, ambiance festive dans les rues. Il ne vous reste plus qu’à traverser la route pour aller à la plage, rencontrez d’autres jeunes de l’auberge de jeunesse, faire une grosse beach party à 30-40, piquer des transat mal attachés, mettre de la musique et vous êtes bon !

Bon et sinon, autour de Miami, il y a pas mal de chose à faire : les Everglades (voir les crocodiles), Key West (l’extremité Sud de la Floride, et par extension, des USA), les Bahamas… personnellement, je n’ai fais que les Bahamas (pas envie de passer mes journées dans les bus), certains en ont fait plus, c’était un peu à la carte. Mais juste les Bahamas, j’en ai pris plein les yeux :

Départ depuis Fort Lauderdale, la croisière peut commencer ! Gros bateau, du genre buffers à volonté pour le petit déjeuner et le repas du soir, piscine onboard, transat’ à gogo, casino, salle de cinéma, tables de ping pong, Wii party, bars et fast food (au cas ou le buffet ne vous ai pas suffit), duty-free shops, ca fait passer les 4H aller, 4H retour. Une fois sur place, il ne nous a plus fallu que trouver un taxi pour 12 personnes (et essayer de ne le payer que pour 10 personnes) pour nous emmener à la plage. Je vous laisse regarder les photos et la vidéo que j’ai prise, ca se passe de commentaire.

Au final, quatre jours de grande folie, qui sont passés en un clin d’œil. A peine eu le temps de faire un peu de shopping, de se balader un peu, d’aller à Little Havana, il était déjà l’heure de repartir.

Ce fut plus que rafraichissant de quitter un petit peu le monde Disney, le travail, Orlando, l’appartement, etc… Encore de nouvelles rencontres, une envie de s’évader à nouveau, une mini-expérience-dans-l’expérience-Disney plus qu’enrichissante. Comme on dit, les voyages forment la jeunesse. Ca n’a jamais été aussi vrai.

En tout cas, le retour à la réalité est dur. Oh, mais suis-je bête, même ici à Orlando, ce n’est pas réel tellement c’est… « fucking good ». Welcome back home !

(allez, une petite dernière photo pour la route)

De retour de Miami ! [photos et vidéos]

C’était fou, c’était trop bien, et je vous concocte un petit article pour très bientôt, c’est promis. Je suis donc belle et bien de retour de Miami, vivant et en pleine forme !

En attendant de me lire, et une fois n’est pas coutume, les photos et vidéos (à regarder en HD !) sont déjà en ligne, utilisez les liens habituels à partir du blog, enjoy =)